Créer de nouvelles dynamiques relationnelles

Une relation s’établit toujours à plusieurs niveaux :

  • Par le corps et les sensations
  • Par l’affectif et les ressentis
  • Par le mental et les idées que l’on se fait de l’autre
  • Par le rêve et l’idéal
  • Par la perception et l’énergie qui se crée (ou pas) entre les acteurs de la relation.

Ce qui va donc nous intéresser d’étudier, c’est la manière dont nous rentrons en contact avec l’autre, de quoi nous avons besoin pour nourrir cette relation et comment ces différents niveaux de relations vont se mettre en place ; le tout étant de créer une dynamique relationnelle saine.

Pour nous aider à conscientiser ces différents éléments, nous pouvons nous doter d’outils issus de l’analyse transactionnelle, comme les positions de vie ou encore les états du moi. Nous pouvons étudier ce qui facilite ou pas la facilitation sociale. Nous pouvons dynamiser l’empathie au cœur de nos relations, au lieu de fonctionner en réaction à quelque chose.

Nous avons, de toute façon, à repérer les jeux psychologiques, qui nous font basculer dans des manœuvres manipulatoires, parfois sans s’en rendre compte. Même si ces jeux relationnelles sont là pour maintenir un équilibre interne au profit du « joueur » ou externe au profit de « l’autre », le résultat est toujours prévisible : malaise, perte, absence de résultat constructif.

La distance relationnelle juste, que j’ai rapproché de la « Vesica Pisis », l’intersection entre deux disques de même diamètre, dont le centre de chacun fait partie de la circonférence de l’autre, peut nous permettre de trouver les axes pour chaque acteur d’une relation retrouve son espace, sans être ni fusionnel émotionnellement, ni indifférent.

Pour voir le contenu de notre formation sur le sujet : cliquez ici

La Sophro-Etude des Phénomènes, un outil professionnel

La Sophro-Etude des Phénomènes (SEP) est un outil d’accompagnement qui permet de savoir comment exploiter les effets des exercices sophrologiques guidés. En dialogue pré-sophronique, la SEP permet de valider la séance prévue du jour. En dialogue post-sophronique, elle permet d’étudier les phénomènes issus de la technique guidée, pour orienter la pratique inter-séance de son bénéficiaire et développer les savoir-faire ou savoir-être voulus.

Ni analyse, ni interprétation, la SEP est une manière d’étudier l’expérience vivantielle, qui en dit long sur la manière de fonctionner mentalement, émotionnellement et corporellement du sujet.

Issue du monde de la phénoménologie, la SEP commence par le partage des effets de la pratique, nommés « phénomènes ». Puis la SEP se poursuit par une étude au niveau des sensations, perceptions et ressentis vécus par le bénéficiaire, en mettant en avant les messages importants et positifs pour la personne. Toute expérience dite « négative » est recadré pour que le sujet puisse voir un autre aspect de la situation sur son évolution de conscience. L’orientation de la pratique se fait en fonction de la « vivance » décrite, et sur la manière dont l’apprenant peut mettre en pratique la technique apprise dans son quotidien, dans une hygiène de vie, avant et après un évènement spécifique.

La SEP est donc un outil incontournable dans une pratique sophrologique !

Pour en savoir plus sur la formation, cliquez ICI

Choisir de faire des séances d’accompagnement en VISIO

Compte tenu de la situation épidémique débutée en 2020, la téléséance est devenue une pratique exercée par différents professionnels pour pouvoir continuer de travailler, et souhaitée par un grand nombre de clients pour pouvoir continuer à recevoir des séances les aidant à gérer leur stress et leurs angoisses.

La VISIO en séances d’accompagnement est donc devenu un outil intéressant à poursuivre, aussi bien pour le professionnel, que pour le bénéficiaire. Pour le professionnel, cela lui permet de développer sa clientèle au-delà de son périmètre habituel d’activité. Pour le bénéficiaire, cela lui permet d’économiser son temps et ses trajets, tout en étant confortablement installé chez lui, sans masque de protection.

Pour autant, vous pourriez en tant que professionnel, hésiter à passer le cap, en ajoutant à vos prestations présentielles, de nouvelles prestations en téléséance, étant confronté à différents questionnements, voir barrages psychologiques. C’est pour cela que j’ai mis en place cette formation, pratiquant moi-même par ce médiateur depuis plus de 2 ans maintenant. Au plaisir de vous soutenir dans ce passage, si tel est votre souhait !

Patricia

Pour en savoir plus sur la formation, cliquez ici

Le Sophrologue, un Pédagogue de l’Existence

La Sophrologie est une source d’éveil à Soi, une aide pour mettre en cohérence es idées et ses actions, en relation avec le plaisir de vivre.

Ce n’est pas donné à tout le monde !

C’est donné pour ceux et celles qui ont envie de croire en leurs capacités, de croire en leur pouvoir d’action, de croire en leurs possibilités, même s’ils ne savent pas encore faire.

Le Sophrologue est un Pédagogue de l’existence. Il guide son bénéficiaire dans son cheminement pour qu’il apprenne à être heureux dans sa vie.

Vous pouvez devenir Sophrologue si…

  • Vous vous intéressez à l’Humain,
  • Vous aimez écrire, guider et créer,
  • Vous voulez sortir des chemins connus,
  • Vous pensez que vous avez beaucoup à apprendre dans le domaine de la conscience de soi,
  • Vous êtes prêt/prête à vous investir dans votre formation.

3 sessions par an – sur 2 ans : Pour en savoir plus – 1ère année / Pour en savoir plus – 2ème année

  • Novembre et mars – formule « semaine »
  • Avril – formule « week-end »

Vous pouvez suivre la formation soit totalement en présentiel (selon le contexte pandémique), soit totalement en téléformation, soit en mixant les deux.

Aides à la création et au développement d’entreprise

Lorsque vous créez une entreprise, vous pouvez bénéficier d’aides différentes, en fonction de votre région et de votre situation.

La région Ile-de-France propose un accompagnement personnalisé pour réaliser les études économiques, business plan et choix des statuts. Cliquez ici pour accéder au site web.

En partenariat avec Bpifrance, la Région Ile-de-France facilite aussi le financement de la reprise par le crédit bancaire, pour les transmissions d’entreprise. Le montant du prêt peut aller de 40000 euros à 250000 euros. Cliquez ici pour accéder au site web.

L’ADIE accorde des micro-crédits pour les créateurs d’entreprise qui n’ont pas accès au crédit bancaire, afin de financer le projet professionnel, passer son permis de conduire ou acquérir son véhicule. Le montant du micro-crédit peut aller jusqu’à 10000 euros pour financer l’activité professionnelle et 5000 euros pour le permis de conduire ou le véhicule. Cliquez ici pour accéder au site web.

Et bien sûr, depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid, l’Etat a mis en place des aides comme le Prêt Garanti par l’Etat (PGE) ou encore le Fonds de Solidarité. L’ensemble des aides est détaillé sur le site web Ile de France.

Votre satisfaction 2020 sur l’accès à nos offres de formation et notre accueil

Vous avez été satisfaits à 92% de notre accompagnement pour vous donner les renseignements demandés et vous accompagner dans vos démarches d’inscription. Vous avez mis en avant :

– Une très bonne adaptabilité en période de Covid avec les visioconférences, les renseignements donnés par mail et par téléphone.
– Notre bienveillance et notre professionnalisme, notre accueil que vous avez qualifié d’humain et de chaleureux.
– La clarté des informations données, l’écoute de votre projet pour mieux y répondre. Rapidité, efficacité, amabilité, disponibilité, sont des termes qui sont souvent revenus dans vos commentaires.
– Un bon suivi tout au long de l’inscription jusqu’à la finalisation de votre dossier.
– Une efficacité remarquée, surtout par rapport à la période pandémique, Vous nous avez trouvé très réactif et très arrangeant.
– Des réponses et des explications claires et personnalisées, tout en vous apportant le soutien nécessaire pour que vous vous sentiez en confiance et en sécurité dans vos démarches.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1.png.

Alors, nous voulions vous dire MERCI pour tout cela !

Professionnels de l’Accompagnement 2.0

Nous vivons depuis environ un an, une période assez extraordinaire, même si nous pouvons dire qu’elle n’est pas facile. Certains métiers sont en train de ralentir leur vitesse, comme ceux de la restauration, alors que d’autres, se voient offrir de nouvelles opportunités, comme les métiers d’accompagnement de l’être humain.

Ces alternances de confinement/déconfinement, nous obligent à réfléchir à ce que nous voulons vraiment. Des projets qui avaient peut-être été mis en attente depuis quelques années, reprennent de leur importance. Des choix se font. Et beaucoup se disent qu’il est temps de réaliser ce qui plait vraiment au cœur. Pour autant, ce n’est pas toujours facile, car il y a encore parfois de vieux démons, des peurs, ou des limitations qui freinent les avancées. D’où la présence utile et nécessaire des Professionnels de l’Accompagnement que nous sommes, et qui peuvent aider à faire une différence dans la vie des gens.

Sophrologues, Relaxologues, Consultants en Bien-Être Emotionnel, c’est le moment de passer à la version 2.0 de nos accompagnements. Aujourd’hui, le télétravail devient une nécessité, pour continuer à travailler dans de bonnes conditions, tout en restant en bonne santé. Il en est de même pour nos métiers. Il est temps de promouvoir aussi ce mode d’accompagnement, d’autant plus que les plateformes de visio ont fait beaucoup d’efforts pour améliorer leurs produits. Certains diront qu’il manque d’humanité dans cette approche. En ce qui me concerne, je dis non à ces commentaires. Nous pouvons être vraiment très présents avec les bénéficiaires que nous accompagnons, même par l’intermédiaire d’un écran d’ordinateur. La présence se transmet au-delà de la distance ! Oui, c’est possible.

Ainsi, en tant que Centre de Formation, nous sommes en train de former des Professionnels de l’Accompagnement, version 2.0. Parce qu’en vivant l’expérience, parfois en présentiel, parfois en téléformation, c’est une manière de s’habituer et d’être à l’aise avec ce média. Cela donne aussi la possibilité d’accompagner des gens partout dans le monde. Pourquoi s’en priverait-on ?

A votre réflexion 🙂

Patricia Penot – Directrice du Centre de Formation Evolution

Reconnaissance Suisse

Bonne nouvelle !

Notre centre de formation est reconnue et validé en Suisse par la commission médicale et thérapeutique de la Fondation ASCA, en date de février 2020.

Cette agrégation a été obtenue grâce à une Sophrologue formée au sein du centre. C’est un sésame qui permet aux clients qui suivent des séances de sophrologie en Suisse de se faire rembourser par leur complémentaire santé.

C’est une belle reconnaissance de la qualité de nos formations françaises. Nous en sommes fiers !

En quoi une démarche pédagogique mixte est-elle intéressante pour les formations à visée professionnelle dans le domaine du bien-être ?

Depuis le début du 20e siècle, nous avons vu apparaître une démarche de pédagogie active dans le monde de l’éducation générale, afin de rendre les élèves plus moteurs de leur apprentissage, en les plaçant dans des situations de recherche pour qu’ils découvrent eux-mêmes leurs propres savoirs ; l’enseignant mettant à sa disposition différentes ressources et orientations faites pour soutenir l’élève et le motiver.

S’appuyant sur ce modèle, nous avons toujours voulu pratiquer une pédagogie mixte depuis la création de notre centre.

Nos actions de formation associe donc une pédagogie « transmissive », donnant des cadres de référence de base, pour assurer la qualité des prestations des futurs professionnels, et une pédagogie « active », pour se forger une expérience de terrain, indispensable pour s’approprier les compétences nécessaire à l’exercice de son futur métier.

Nous impliquons nos stagiaires :

  • par l’intérêt que nous leur portons tout au long du parcours de formation. Nous souhaitons les voir réussir.
  • la motivation que nous avons quant aux métiers eux-mêmes. Chaque formateur est toujours en activité professionnelle et est expert dans son domaine.
  • par une demande d’engagement actif de chaque stagiaire. La motivation fait partie d’un prérequis à l’entrée en formation.

Une grande idée qui n’est pas récente. C’est en faisant qu’on apprend !

L’apprentissage expérientiel se fait par des mises en situations réelles, lors de la réalisation de stage pratique, en individuel, en groupe et en entreprises.

Chaque stagiaire va s’investir dans un projet de stage individuel ou collectif, favorisant pour certaines formations, les interventions en entreprises ; ce qui va permettre aux stagiaires de trouver leurs propres réponses.

Nous valorisons leur curiosité, leur créativité et leur expérimentation, dans les réflexions et les travaux de groupe, autour des écritures de textes guidés, ou de programme d’accompagnement.

Nous encourageons la collaboration entre stagiaires. L’apprentissage collaboratif s’appuie sur le groupe, par une pratique entre stagiaires en cours de formation, mais aussi, pendant les périodes d’intersession. Ils deviennent un soutien les uns pour les autres tout au long du parcours pédagogique, et gardent souvent des liens amicaux ou professionnels en post-formation. Ils s’exercent à une expérience créative commune dans certains exercices pratiques de construction de textes ou de programmes d’accompagnement, par exemple.

Le partage des connaissances acquises par les stagiaires et de leurs « créations » en terme d’accompagnement de leurs bénéficiaires, se font lors de présentations orale au groupe et aux professionnels déjà installés.

Des méthodes pédagogiques actives et responsabilisantes

Les supervisions individuelles et/ou collectives permettent de dépasser les « problèmes » rencontrés en cours d’apprentissage.

De nombreuses rétroactions pédagogiques se réalisent tout au long des parcours pédagogiques : lors des séances guidées, lors des retours de stage, lors de l’analyse de la pratique professionnelle.

Nous développons aussi la responsabilisation des stagiaires, par des auto-appréciation de leur compétences, à partir des intentions pédagogiques données.

Nous avons aussi à cœur d’intégrer les « nouvelles technologies » dans nos formations : internet, visioconférences, groupe de réseaux sociaux, etc

Nous avons créé des espaces pédagogiques différents, et notamment un blog pédagogiques pour parfaire l’apprentissage, au travers de recherche et d’études de cas. Nous souhaitons que nos stagiaires soient outillés pour qu’ils développent leur sens critique et leur discernement.

Enfin, nous favorisons la « métacognition », afin que nos stagiaires réfléchissent aux mécanismes de leur propre apprentissage. Seront-ils plus à l’aise pour reproduire un texte tel qu’il a été guidé par un formateur, puis prendre le temps de se l’approprier avec leur personnalité ? ou préfèreront-ils s’enregistrer en « live », pour écrire le texte dans un 2e temps, en s’appuyant sur la structure apprise en formation ? Les prises de conscience sur ses manières d’apprendre permettent d’utiliser la liberté et le choix comme levier d’apprentissage.

La formation continue et le réseautage des stagiaires et des futurs professionnels

Nous organisons des journées de rencontre, des visioconférences, des journées de perfectionnement, pour permettre aux professionnels de développer leur expertise dans le domaine choisi, et faire du lien entre l’apprentissage et le professionnalisme.